Rapports

2010

Rapports   |   Cameroun, Rwanda, Somalie

Pakistan, Irak, Mexique...Les nations les plus meurtrière au monde pour la presse en 2010

Au moins 42 journalistes ont été tués en 2010, du fait de l'émergence de deux tendances, notamment les attentats-suicides et les manifestations de rue violentes qui ont causé la hausse inhabituelle de la proportion de décès. Aussi, le nombre de journalistes en ligne est-il de plus en plus considérable dans le bilan des victimes, selon un rapport spécial du CPJ.

Un attentat suicide en décembre au district tribal de Mohmand a couté la vie à deux journalistes. (Reuters/Umar Qayyum)
15 décembre 2010 0h05 ET

Rapports   |   Burkina Faso

Dix meurtres de journalistes non résolus

Le CPJ défie 10 gouvernements du monde de rompre avec des dénis de justice et de mettre fin au phénomène de l’impunité

Une décennie après sa mort, l’assassinat de Norbert Zongo suscite toujours l’indignation du public, telle que cette manifestation de 2008 à Ouagadougou.
(AFP)

New York,  le 29 avril 2010Aux Philippines, des membres d’un clan politique massacrent plus de 30 professionnels des médias et se débarrassent de leurs corps dans des fosses communes. Au Sri Lanka, un éminent éditeur qui a critiqué les autorités est tellement sûr d’être la cible de représailles qu’il prédit son propre assassinat. Au Burkina Faso, des agresseurs criblent de balles un journaliste enquêtant sur l’affreux meurtre d’un employé de la présidence et brulent sa voiture. Dans tous ces cas, ainsi que dans des centaines d’autres meurtres de journalistes dans le monde, personne n'a jamais été condamné.

29 avril 2010 14h41 ET

Rapports   |   Somalie

Les meurtres non élucidés de journalistes: Indice de l’impunité du CPJ en 2010

Mukhtar Mohamed Hirabe, assassiné le 8 juin 2009 à Mogadiscio en Somalie. (NUSOJ)New York, le 19 avril 2010—La violence meurtrière, impunie contre la presse s’est accrue aux Philippines et en Somalie, selon un nouvel Indice de l’impunité du Comité pour la protection des journalistes (CPJ) dans son l’indice représente une liste des pays où les journalistes sont tués régulièrement en raison de leur travail et où les gouvernements n’élucident pas de tels crimes. L'impunité des meurtres de journalistes s’est également accrue de manière significative en Russie et au Mexique, deux pays où la violence contre les médias presse s’est installé depuis longtemps.

20 avril 2010 0h05 ET
« 2009 | 2011 »