Burundi

Blog   |   Burundi

Le Burundi doit enquêter sur les agressions contre les journalistes

Tom Rhodes/Représentant du CPJ pour l’Afrique de l’Est

Le Comité pour la protection des journalistes et 18 autres organisations exhortent les autorités du Burundi à enquêter sur les agressions perpétrées contre les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme. Depuis l’annonce, en avril, que le Président Pierre Nkurunziza briguerait un troisième mandat, faisant fi des limitations constitutionnelles et déclenchant des mois de manifestations, les journalistes sont systématiquement visés. Au moins cinq stations de radio ont été attaquées et leur personnel menacé, provoquant un exode massif de journalistes cherchant à fuir le pays et laissant un vide informationnel à un moment critique. Aux élections présidentielles de la mi-juillet, Nkurunziza a remporté près de 70 % des voix.

7 août 2015 11h52 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Les autorités burundaises sévissent contre les medias en amont des élections

Nairobi, le 29 avril 2015 -- Le Comité pour la protection des journalistes condamne le harcèlement des journalistes et des organes de presse au Burundi et appelle les autorités à leur permettre de couvrir les manifestations en amont des élections prévues en mai et en juin. La police a interrompu la transmission d'au moins trois stations de radio et les sociétés des télécommunications ont reçu l'ordre de suspendre l'accès des téléphones portables aux médias sociaux, selon les informations et les journalistes locaux.

29 avril 2015 18h19 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Burundi

Le débat sur la loi sur la presse et la libération d'un journaliste rendent l'espoir aux médias burundais

Tom Rhodes/représentant du CPJ pour l'Afrique de l'Est

Les journalistes burundais pourraient finalement avoir plus de marge pour s'exprimer librement à l'approche des élections controversées dans leur pays cette année, après que l'Assemblée législative a fait pression pour modifier la loi draconienne sur la presse et qu'un directeur de station de radio a été libéré sur caution.

10 mars 2015 18h45 ET

Aussi disponible en
English

Attaques contre la presse   |   Burundi

Attaques contre la presse en 2013: Burundi

En 2013 au Burundi, sous la présidence de Pierre Nkurunziza, la liberté de la presse s’est gravement détériorée. En juin, le président a promulgué une loi extrêmement restrictive, qui oblige les journalistes à révéler leurs sources, et inflige de lourdes amendes assorties de peines de prison pour tout reportage que le gouvernement estimerait préjudiciable à la sécurité de l'Etat ou à l'économie nationale. En avril, dans une lettre ouverte au président, le CPJ a décrit cette loi comme un « affront à la constitution du Burundi », et a mis en exergue certains articles qu’il juge particulièrement restrictifs pour les journalistes. Au cours de l’année écoulée, plusieurs journalistes ont été agressés, dont certains, par la police qui tentait de réprimer une manifestation hebdomadaire, organisée par des journalistes qui demandaient la libération de leur collègue, le correspondant Bonesha FM, Hassan Ruvakuki, emprisonné depuis novembre 2011 pour « collaboration avec un groupe criminel ». En mars, Ruvakuki a été libéré sans aucune explication. Il aura passé 463 jours en prison.

12 février 2014 1h32 ET

Attaques contre la presse   |   Burundi, Egypt, Russia

Les futurs bourreaux de la presse brandissent l'« éthique » comme justification

Les appels aux journalistes à exercer avec de la responsabilité dissimulent très souvent des intentions cachées d'imposer la censure. Pourtant le manque de scrupules dans le journalisme peut aussi en mettre la presse en danger. Par Jean-Paul Marthoz

Le scandal du News of the World dans lequel le tabloïd britannique a accédé illégalement à des systèmes de messagerie vocale de célébrités et de citoyens ordinaires, a conduit à un débat conflictuel sur la façon de réglementer les médias au Royaume-Uni (Reuters / Luc MacGregor)

12 février 2014 1h11 ET

Aussi disponible en
English, العربية, Português, Español, Русский, Türkçe

Communiqués   |   Burundi

Un journaliste burundais arrêté par le service national de renseignement

Nairobi, le 17 juin 2013-- Les autorités du Burundi détiennent un journaliste depuis jeudi dernier sous de vagues accusations d'atteinte à la sécurité nationale, selon des médias. Le Comité pour la protection des journalistes a ainsi exprimé sa préoccupation et demandé aux autorités burundaises de divulguer les raisons de cette détention.

17 juin 2013 18h44 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Le journaliste burundais Ruvakuki libéré

Nairobi, le 6 mars 2013-- Les autorités burundaises ont aujourd'hui libéré Hassan Ruvakuki, un journaliste qui a été emprisonné pendant 16 mois sous des accusations liées à son interview avec un chef rebelle. Les circonstances de sa libération n'étaient pas immédiatement claires et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a appelé les autorités à annuler la condamnation et la peine de prison qui prononcées contre  Ruvakuki.

6 mars 2013 18h56 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Burundi

La police burundaise agresse les journalistes qui marchent pour soutenir Ruvakuki

Tom Rhodes/Consultant du CPJ pour l'Afrique de l'Est

Mardi dernier, les journalistes burundais ont encore marché, une action hebdomadaire qu'ils mènent depuis trois semaines pour protester  contre l'emprisonnement d'un de leurs confrères, Hassan Ruvakuki, incarcéré depuis le 28 novembre 2011 sous des accusations de complot contre l'État. Pour la première fois, les journalistes portaient des t-shirts blancs montrant Ruvakuki vêtu de son uniforme vert de prisonnier. Mais cette fois-ci, la réaction de la police a surpris les journalistes.

20 février 2013 18h52 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Burundi : La peine d'emprisonnement d'Hassan Ruvakuki réduite en appel

Nairobi, le 8 janvier 2013-- Une cour d'appel au Burundi a aujourd'hui déclaré le journaliste Hassan Ruvakuki non coupable des accusations de terrorisme contre lui et réduit à trois ans de prison la peine d'emprisonnement à perpétuité qui lui avait été infligée, selon des journalistes locaux et des médias.

8 janvier 2013 18h07 ET

Aussi disponible en
English

En savoir plus Burundi »