CPJ en français

Communiqués   |   Cameroun

Journaliste camerounais emprisonné pour diffamation et propagation de fausses nouvelles

Agents de police camerounais, le 3 octobre 2018. La police a récemment arrêté le journaliste Paul Chouta, inculpé de diffamation et de propagation de fausses nouvelles. (AFP/Marco Longari)

Abidjan, le 20 juin, 2019 -- Les autorités camerounaises doivent libérer immédiatement le journaliste Paul Chouta et abandonner les poursuites pénales pour diffamation et propagation de fausses nouvelles à son encontre, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes.

10 juillet 2019 8h41 ET

Aussi disponible en
English

Burkina Faso

Le Parlement du Burkina Faso adopte des révisions juridiques érigeant en crimes les fausses nouvelles et les reportages sur le terrorisme

Palais présidentiel du Burkina Faso à Ouagadougou photographié le 20 mars 2019. Le Président et le Conseil national ont le pouvoir d'empêcher la promulgation des révisions du Code pénal du pays susceptibles d'entraîner des peines d'emprisonnement pour les journalistes. (AFP/Olympia de Maismont)

New York, le 3 juillet 2019 - Les autorités du Burkina Faso devraient prévenir la promulgation de révisions du Code pénal qui érigeront en crimes les fausses nouvelles et les reportages sur le terrorisme ou les opérations de sécurité, et s'assurer que les lois ne permettent pas des peines d'emprisonnement pour les reporters, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes.

8 juillet 2019 19h01 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Maroc

Les journalistes indépendants marocains décrivent un climat de surveillance omniprésente, de harcèlement

Le journaliste d'investigation marocain Omar Radi, qui travaillait à l'époque pour le site web Le Desk, au siège du site web à Casablanca, au Maroc, le 18 septembre 2015. Radi et d'autres journalistes indépendants ont décrit au CPJ un climat de surveillance omniprésente et de harcèlement dans le pays. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)

Danya Hajjaji, Assistante de recherche au sein du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord du CPJ

En mars 2015, Hicham Mansouri, qui avait des doutes sur d'éventuels signes laissant penser que quelqu'un accédait à son appareil à distance sans permission, a envoyé un courriel à une société anti-malware. Il se rappelle avoir échangé quelques messages avec la société de logiciels, mais au bout de quelques jours, la correspondance a été interrompue lorsqu'environ 10 policiers en civil sont arrivés à son domicile à Rabat pour l'arrêter, a-t-il déclaré au CPJ depuis Paris où il vit désormais comme asilé politique.

8 juillet 2019 12h20 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Le candidat à la présidence Soro devrait retirer sa plainte contre un journaliste de la Côte d'Ivoire

L'homme politique ivoirien Guillaume Soro, photographié à Abidjan en février, a porté plainte contre le directeur d'un hebdomadaire. (AFP/Issouf Sanogo)

Abidjan, le 6 juin 2019 - Le Comité pour la protection des journalistes a appelé aujourd'hui l'homme politique ivoirien Guillaume Soro à retirer sa plainte pénale à l'encontre de Sidi Tehra, directeur de l'hebdomadaire privé L'Essor Ivoirien, et ardent défenseur de la réforme du code pénal du pays visant à s'assurer que les journalistes ne sont pas emprisonnés du fait de leur travail.

14 juin 2019 15h13 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Haïti

Pétion Rospide, animateur de radio de Radio Sans Fin tué à Port-au-Prince, en Haïti

Radio journalist Pétion Rospide was shot dead while driving home on June 10. (Radio Sans Fin)

Miami, le 13 Juin, 2019 - Les autorités haïtiennes devraient mener une enquête rapide et complète sur le meurtre du journaliste Pétion Rospide, et faire en sorte que les responsables soient traduits en justice.

14 juin 2019 10h59 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Gabon

L'organisme de régulation des médias du Gabon suspend deux journaux suite à des plaintes pour diffamation

Libreville, Gabon, le 16 janvier 2017. L'organisme de régulation des médias du pays a suspendu deux journaux suite à des plaintes pour diffamation (Reuters/Mike Hutchings)

Goma, Congo, 17 mai 2019 -- L'organisme de régulation des médias du Gabon devrait lever immédiatement les suspensions du trihebdomadaire L'Aube et de l'hebdomadaire Échos du Nord, et donner aux journalistes la liberté de couvrir les questions d'intérêt public, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes.

21 mai 2019 8h32 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Comores

Les autorités comoriennes détiennent un journaliste et censurent des journaux sur fond de crise politique

Le 2 avril, 2019 les soldats montent la garde  à Moroni, capitale des Comores. Des journalistes ont été arrêtés et des journaux ont été perturbés dû la récente élection présidentielle dans le pays. (AFP / Youssouf Ibrahim).

Nairobi, 10 avril 2019 - Les autorités comoriennes devraient arrêter de détenir des journalistes et de censurer la presse au lendemain de l'élection présidentielle contestée du 24 mars, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes.

12 avril 2019 13h57 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués

Une campagne du CPJ #WhereIsAzory attirera l'attention sur un journaliste tanzanien disparu

New York, le 4 avril 2019 - Le Comité pour la protection des journalistes a lancé aujourd'hui la campagne #WhereIsAzory pour attirer l'attention sur le cas du journaliste tanzanien indépendant Azory Gwanda. Demain cela fera 500 jours depuis qu'il a été aperçu pour la dernière fois.

4 avril 2019 0h01 ET

Blog   |   Algerie

Empêchés de couvrir les manifestations, les journalistes algériens organisent leurs propres démonstrations

Une femme porte un drapeau devant la police durant une manifestation à Alger le 29 mars. Au cours des semaines agitées, les journalistes algériens organisent leurs propres manifestations contre la censure. (Reuters/Ramzi Boudina)

Danya Hajjaji/ Assistante de recherche au sein du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord du CPJ"

Lors d'une interview avec le CPJ, la journaliste algérienne Lynda Abbou explique pourquoi les manifestations qui ont éclaté au pays durant les dernières semaines ont représenté un événement majeur pour les journalistes frustrés par la censure.

3 avril 2019 19h26 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mauritanie

La Mauritanie jette en prison deux blogueurs, Abderrahmane Weddady et Cheikh Ould Jiddou, accusés de diffusion de fausses informations

Des soldats de l'Armée mauritanienne sont photographiés dans un véhicule tout terrain le 19 novembre 2018. Deux blogueurs ont été détenus dans le pays sur des accusations de fausses informations. (Thomas Samson/AFP)

New York, le 28 mars 2019 - Les autorités mauritaniennes doivent libérer immédiatement les blogueurs Abderrahmane Weddady et Cheikh Ould Jiddou et cesser d'arrêter des journalistes pour diffusion de fausses informations, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes.

1 avril 2019 12h17 ET

Aussi disponible en
English