Le CPJ annonce les lauréats de l’édition 2021 du Prix international de la liberté de la presse

New York, le 15 juin 2021 — Le Comité pour la protection des journalistes honorera quatre courageux journalistes du Bélarus, du Guatemala, du Mozambique et du Myanmar en leur décernant les Prix internationaux de la liberté de la presse 2021. Tous les quatre ont couvert les protestations et les bouleversements politiques dans leurs pays dans un contexte historique tumultueux.

« Dans la bataille pour le contrôle de l’information, ces journalistes sont du côté de la population, en couvrant les événements, en informant les communautés et en veillant au respect de l’obligation de rendre compte », a déclaré Joël Simon, directeur exécutif du CPJ. « Ils en ont fait les frais, affrontant la violence, le harcèlement, la répression et la persécution, mais refusant de céder. Nous honorons leur engagement et leur sacrifice et nous nous réjouissons à l’idée de célébrer leur courage, aux côtés de tous ceux qui défendent fermement la liberté de la presse et le journalisme indépendant. »

Les lauréats 2021 du CPJ sont : 

Katsiaryna Barysevich (Belarus) : Barysevich est correspondante pour l’influent média biélorusse Tut.by, où elle couvre les questions juridiques et sociales. En 2020, Barysevich couvrait les manifestations pro-démocratie dans le pays et a publié un article sur un manifestant qui aurait été tué par les forces de l’ordre, contredisant ainsi les déclarations officielles des autorités, ce qui lui a valu six mois de prison et des amendes. Ses collègues de Tut.by continuent à être victimes de détentions et de harcèlement.

Anastasia Mejía (Guatemala) : Mejía est une journaliste de radio basée à Joyabaj, une ville du département du Quiché au Guatemala. Elle est cofondatrice de la radio et de la télévision Xolabaj qui couvrent les enjeux importants pour la communauté locale, notamment les sujets d’intérêt pour les femmes autochtones. En septembre 2020, Mejía a été arrêtée par la police et inculpée d’infractions pénales liées à sa couverture des manifestations locales, puis placée en détention préventive pendant cinq semaines avant d’être libérée en résidence surveillée. Aujourd’hui, son travail journalistique est sévèrement restreint. 

Matías Guente (Mozambique) : Guente est rédacteur en chef du Canal de Moçambique, un hebdomadaire d’investigation indépendant, et de sa publication numérique quotidienne CanalMoz. Au fil des ans, ses reportages percutants lui ont valu une myriade de menaces, y compris des interrogatoires de police, des accusations de violation du secret d’État et de complot contre l’État, et une tentative d’enlèvement en 2019. En 2020, des individus non identifiés ont mis le feu aux locaux du journal.

Aye Chan Naing (Myanmar) : Aye Chan Naing est cofondateur, rédacteur en chef et directeur général de Democratic Voice of Burma (DVB), un groupe de médias audiovisuels indépendants au Myanmar. Pionnier du mouvement des médias en exil au Myanmar au début des années 1990, il a été l’artisan du retour d’exil des opérations de DVB dans le pays en 2012, malgré le harcèlement continu de la part du gouvernement. En 2021, plusieurs journalistes de DVB ont été arrêtés ou détenus sur fond de répression sévère contre les médias et la société civile suite à la prise de pouvoir de la junte militaire en février.

Les lauréats seront honorés le 18 novembre 2021, lors de la cérémonie annuelle de remise des prix du CPJ qui sera présidée cette année par Darren Walker, président de la Fondation Ford, et organisée par le présentateur de « World News Tonight » sur ABC, David Muir. Pour des raisons de santé et de sécurité liées à la COVID-19, le gala de cette année sera un événement hybride virtuel et en personne.

Pour en savoir plus sur l’événement de cette année et nos lauréats, visitez ipfa.cpj.org. Pour plus d’informations sur le gala, contactez Buckley Hall Events au (914) 579-1000 ou le bureau de développement du CPJ au (212) 300-9021, ou par courriel à l’adresse suivante [email protected]

Note aux rédacteurs en chef :

Les lauréats des Prix internationaux de la liberté de la presse du CPJ sont disponibles sur demande pour accorder des interviews avant la remise des prix le 18 novembre 2021. Pour plus d’informations sur les partenariats avec les médias pour les prix, veuillez contacter [email protected]