Communiqués

Communiqués

Le Cameroun utilise la loi antiterroriste pour faire taire la presse critique

New York, 20 septembre 2017 - Selon un rapport du Comité pour la protection des journalistes publié aujourd'hui, la loi anti-terroriste du Cameroun, rédigée en termes généraux, est utilisée par les autorités pour arrêter et menacer les journalistes locaux. Ce rapport intitulé « Journalistes, pas terroristes : Au Cameroun, la législation anti-terroriste est utilisée pour imposer silence aux opposant et réprimer la dissidence » constate qu'en dépit d'un décret présidentiel mettant fin aux poursuites engagées contre au moins quatre journalistes, la loi qui a été utilisée à leur encontre est toujours en vigueur à l'approche des élections de l'année prochaine.

20 septembre 2017 7h45 ET

Aussi disponible en
English

Tags:

Communiqués

Le CPJ publiera un rapport sur la répression de la liberté de la presse au Cameroun

New York, le 15 septembre 2017 - Le Comité pour la protection des journalistes publiera son rapport intitulé «Journalistes, pas terroristes: au Cameroun, la législation antiterroriste est utilisée pour calmer les critiques et supprimer la dissidence», le 20 septembre.

Les autorités camerounaises ont utilisé une interprétation large de la loi antiterroriste, promulguée en 2014, pour arrêter et menacer les journalistes locaux qui rapportent sur le groupe militant Boko Haram ou les troubles dans les régions anglophones du pays. Les journalistes arrêtés en vertu de cette loi, y compris le radio diffuseur de Radio France Internationale et lauréat du Prix de la Liberté de la Presse International du CPJ, l'honorable Ahmed Abba, font face au tribunal militaire et à des peines sévères. Un décret présidentiel en août 2017 a mis fin à des procédures judiciaires contre au moins quatre journalistes, mais la loi reste en place. Avec les élections qui auront lieu l'année prochaine, un grand nombre des journalistes du Cameroun se disent trop effrayés pour couvrir les problèmes politiques ou délicats.

QUOI: La publication de " Journalistes et non terroristes: au Cameroun, la législation antiterroriste sert à calmer les critiques et à supprimer la dissidence".

QUAND: 8h00 ET/ EST Le 20 septembre 2017.

OU: www.cpj.org

15 septembre 2017 17h21 ET

Communiqués

Les groupes extrémistes s'en tirent à bon compte pour les meurtres de journalistes

La Somalia, l'Iraq, et la Syrie occupent la tête de l'indice mondial de l'impunité 2016 du CPJ


New York, 27 octobre 2016 - Le dernier Indice mondial de l'impunité du Comité pour la protection des journalistes publié aujourd'hui révèle que parmi les taux d'impunité les plus élevés pour les meurtres de journalistes figurent ceux que l'on peut attribuer aux exécutions commises par les groupes de militants islamistes.

En tête de cette liste - qui met en lumière les pays dans lesquels les journalistes sont assassinés et leurs assassins restent impunis - figurent la Somalie, l'Iraq et la Syrie où les journalistes sont régulièrement la cible d'assassinats perpétrés par des organisations extrémistes telles que le groupe État islamiste et Al-Shabaab. L'Afghanistan, le Bangladesh, le Nigeria et le Pakistan apparaissent aussi dans l'indice pour au moins la deuxième année consécutive.

Dans des pays tels que le Brésil, le Mexique, les Philippines et la Russie, qui sont tous répertoriés dans l'indice, les assassinats de journalistes en représailles à leur travail commis par des responsables locaux et des groupes criminels sont chose fréquente.

27 octobre 2016 7h45 ET

Communiqués

Le CPJ salue la création du mécanisme du CIO pour le traitement des plaintes relatives à la liberté de la presse

New York, le 3 août 2016- Le Comité pour la protection des journalistes se réjouit de la création d'un mécanisme de traitement des plaintes relatives à la liberté de la presse par le Comité international olympique (CIO), et qui permettra aux journalistes couvrant l'organisation et la mise en place des Jeux olympiques de signaler toute violation de leur liberté de presse. Des milliers de journalistes convergent actuellement vers Rio de Janeiro à l'occasion de l'ouverture des Jeux olympiques de 2016 ce vendredi.

3 août 2016 15h35 ET

Aussi disponible en
English, Português

Communiqués   |   l'Espagne

Deux journalistes du quotidien espagnol ABC confrontés à un procès pour délit présumé de révélation du secret de l'instruction

Bruxelles, 2 mai 2016. Un tribunal de Madrid a ordonné l'ouverture d'un jugement oral à l'encontre de Cruz Morcillo et Pablo Muñoz, deux journalistes du quotidien espagnol ABC, à la suite de leurs informations sur des écoutes téléphoniques effectuées par la police lors d'une enquête sur des membres présumés de l'organisation criminelle italienne Camorra, selon la presse locale et Muñoz.

2 mai 2016 16h07 ET

Aussi disponible en
English, Español

Communiqués   |   Togo

Le CPJ appelle le président du Togo à rejeter une nouvelle loi imposant des peines d'emprisonnement pour les journalistes

Abuja, Nigeria, le 12 novembre 2015--Le Comité pour la protection des journalistes appelle le président du Togo à intervenir contre une proposition d’article du code pénal de son pays et qui constituerait une menace à la liberté de la presse. La loi proposée prévoit à l’encontre des journalistes une peine d’emprisonnement et une amende pour la publication de « fausses nouvelles », selon les informations.

12 novembre 2015 16h52 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Un directeur de publication ivoirien inculpé de diffamation et d'injure

Abidjan, le 5 août, 2015--Un journaliste emprisonné pendant presqu’une semaine par les autorités en Côte d’Ivoire a été inculpé de diffamation, entre autres délits, selon le journaliste et les médias. Le Comité pour la protection des journalistes exhorte les autorités ivoiriennes à abandonner immédiatement les poursuites contre Joseph Titi.

5 août 2015 18h29 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burkina Faso

Le Burkina Faso suspend la retransmission en direct des émissions politiques organisées par les médias

Abuja, Nigéria, 19 mai 2015--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) invite les autorités burkinabés à lever sa suspension de la retransmission en direct des émissions politiques dans le pays. L’interdiction de trois mois intervient au moment où le Burkina Faso se prépare à la tenue des élections en octobre.

19 mai 2015 18h19 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Les autorités burundaises sévissent contre les medias en amont des élections

Nairobi, le 29 avril 2015 -- Le Comité pour la protection des journalistes condamne le harcèlement des journalistes et des organes de presse au Burundi et appelle les autorités à leur permettre de couvrir les manifestations en amont des élections prévues en mai et en juin. La police a interrompu la transmission d'au moins trois stations de radio et les sociétés des télécommunications ont reçu l'ordre de suspendre l'accès des téléphones portables aux médias sociaux, selon les informations et les journalistes locaux.

29 avril 2015 18h19 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Nigeria

Le Nigeria doit autoriser les journalistes internationaux à couvrir les élections.

Abuja, Nigeria, le 03 février 2015- Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a aujourd’hui demandé aux autorités nigérianes de tout mettre en œuvre pour accorder aux journalistes internationaux le visa d’entrée afin qu’ils puissent couvrir les élections prévues ce mois.

3 février 2015 18h35 ET

Aussi disponible en
English

En savoir plus Communiqués »