décembre 2018

Communiqués

Le nombre de journalistes assassinés en représailles à leurs reportages a presque doublé

Afghanistan : le pays le plus meurtrier au monde pour les journalistes en 2018

New York, 19 décembre 2018 - Au moins 53 journalistes ont été tués dans l'exercice de leur fonction cette année, dont 34 ont été délibérément visés en représailles à leur travail, a conclu le Comité pour la Protection des Journalistes dans son analyse annuelle. Ces chiffres, qui comptabilisent les journalistes tués entre le 1er janvier et le 14 décembre, font de 2018 l'année la plus meurtrière pour les journalistes au cours des trois dernières années, selon les données du CPJ.

19 décembre 2018 0h01 ET

États-Unis

Plus de journalistes tués dans l'exercice de leur fonction alors que les assassinats de représailles ont presque doublé

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi prend la parole lors d'un évènement organisé par Middle East Monitor à Londres les 29 septembre 2018. Il a été tué au consulat saoudien à Istanbul, en Turquie, le 2 octobre 2. (Middle East Monitor/Handout via Reuters)

De l'Arabie Saoudite à l'Afghanistan en passant par les États-Unis, en 2018, les journalistes ont été victimes d'assassinats ciblés en représailles à leur travail, portant le nombre total de journalistes tués dans l'exercice de leur fonction à son plus haut niveau en trois ans. Le nombre de journalistes tués dans des zones de conflit est retombé à son niveau le plus bas depuis 2011. Un rapport spécial d'Elana Beiser pour le CPJ

19 décembre 2018 0h00 ET

Communiqués

Des centaines de journalistes incarcérés, c'est la nouvelle donne, conclut le recensement CPJ

La Turquie, la Chine et l'Égypte responsables de la détention de plus de la moitié de tous les journalistes

New York, 13 décembre 2018 -- Pour la troisième année consécutive, le Comité pour la protection des journalistes a constaté qu'au moins 251 journalistes sont emprisonnés pour leur travail à cause des régimes autoritaires qui utilisent de plus en plus l'emprisonnement pour faire taire la dissidence.

13 décembre 2018 0h01 ET

Rapports   |   Cameroun, China, Egypt, Iran, Myanmar, Russia, Érythrée, Éthiopie

Des centaines de journalistes emprisonnés dans le monde entier deviennent la nouvelle norme

Kyaw Soe Oo, journaliste de Reuters, est menotté dans un tribunal à Yangon, en septembre. Lui et son collègue Wa Lone purgent une peine de sept ans d'emprisonnement au Myanmar. (Reuters/Ann Wang)

Pour la troisième année consécutive, 251 journalistes ou plus sont emprisonnés dans le monde entier ; ce qui suggère que l'approche autoritaire de la couverture critique des nouvelles est plus qu'une hausse temporaire. La Chine, l'Égypte et l'Arabie Saoudite ont emprisonné plus de journalistes que l'année dernière, et la Turquie est restée le pire geôlier du monde. Un rapport spécial du CPJ par Elana Beiser

13 décembre 2018 0h00 ET

Aussi disponible en
English, العربية, 中文, Português, Русский, Español, Türkçe

Avis de sécurité, France

Avis de sécurité du CPJ : Couverture des manifestations en France et en Belgique

Un manifestant brandit le drapeau français lors d'un rassemblement à Paris le 1er décembre contre une proposition de hausse de la taxe sur le carburant. Les journalistes qui couvrent les troubles en France et en Belgique risquent d'être attaqués et blessés. (AFP/Alain Jocard)

Malgré l'annonce par le gouvernement français d'une baisse de la taxe sur le carburant proposée, le groupe des jilets jaunes (yellow jackets), les camionneurs et les groupes agricoles ont appelé à plus de protestations, selon The Guardian. Des manifestations massives ont eu lieu en France et en Belgique depuis la mi-novembre, alors que les premières protestations contre l'augmentation proposée de la taxe sur les carburants et notamment le diesel se sont étendues à une désaffection plus large sur le coût de la vie. Selon certaines informations, au moins trois personnes ont été tuées et des centaines ont été blessées depuis le début des manifestations à la mi-novembre.

7 décembre 2018 15h11 ET

Aussi disponible en
English