Mali

Rapports   |   Mali, Somalie

La Syrie, L'Égypte et L'Irak: les nations les plus meurtrières pour la presse en 2013

Le conflit en Syrie, l'intensification du bain de sang en Irak et la violence politique en Égypte sont à l'origine du nombre élevé de journalistes tués en raison de leur travail en 2013, selon une analyse par Elana Beiser, directrice de la rédaction du CPJ.

Cette image fournie par Alep Media Center montre des Syriens aidant un blessé lors d'un d'un raid aérien des forces progouvernementales à Alep le 17 décembre. Les journalistes citoyens ont joué un rôle essentiel dans la  documentation des  cas de décès  et de destruction causés par le conflit. (AP/Aleppo Media Center)
30 décembre 2013 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Español, Português, العربية

Communiqués   |   Mali

Le Gouvernement malien accusé de censurer un site d'informations

New York, le 10 décembre, 2013--- Le Comité pour la protection des Journalistes (CPJ) est préoccupé par des informations faisant état de menaces par le Gouvernement du Mali à l'endroit d'un site web malien basé à Paris pour avoir posté aujourd'hui un article de l'agence de presse américaine Associated Press (AP) impliquant des soldats maliens dans des exécutions extrajudiciaires.

10 décembre 2013 18h09 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mali

Deux journalistes de RFI enlevés et tués au Mali

New York, le 4 novembre, 2013- Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) appelle les autorités maliennes et françaises à diligenter une enquête sur le meurtre, survenu samedi, de deux journalistes français et de traduire les responsables en justice.

4 novembre 2013 18h34 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mali

Au Mali, le journaliste Boukary Daou libéré sous caution

New York, le 2 avril 2013-- Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) salue la libération sous caution accordée aujourd'hui par la justice malienne à Boukary Daou, directeur de publication du quotidien Le Républicain, qui a été déténu pendant 27 jours pour la publication par son journal d'une lettre ouverte d'un supposé officier de l'armée. Le CPJ demande également au procureur d'abandonner les poursuites contre ce journaliste.

2 avril 2013 16h38 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mali

Au Mali, un journaliste inculpé pour avoir publié une lettre critiquant le capitaine Sanogo

(Boukary Daou)

Lagos, Nigeria, le 19 mars 2013--Un journaliste malien a été inculpé lundi dernier d'incitation à la mutinerie et de publication de fausses nouvelles pour la publication d'un article critiquant un ancien chef putschiste, selon des médias.

20 mars 2013 16h22 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Mali

Pour la presse au Mali : un coup de griffe de trop

Par Peter Nkanga/Consultant du CPJ pour l'Afrique de l'Ouest

Les kiosques de journaux étaient vides durant es journées sans presse ((news.abamako.com)

La presse malienne a subit un coup de griffe de trop.

19 mars 2013 15h25 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mali

Au Mali, tentative d'assassinat d'un animateur de radio

Lagos, Nigeria, le 11 mars 2013 - Les autorités maliennes doivent mener une enquête sur la tentative d'assassinat d'un animateur de radio dans  la ville de Niono, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Le journaliste a été agressé deux semaines après qu'il a reçu des menaces lui intimant de  démissionner de sa station.

11 mars 2013 18h57 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Mali

Au Mali, un journaliste arrêté par la Sécurité d'État

New York, le 6 mars 2013--Des agents de renseignement du Mali ont aujourd'hui arrêté un journaliste après la publication par son journal d'une lettre ouverte critiquant le salaire et les avantages accordés à l'ancien putschiste, le capitaine Amadou Haya Sanogo, selon des médias et des journalistes locaux.

6 mars 2013 18h21 ET

Aussi disponible en
English

Attaques contre la presse   |   Mali

Attaques contre la presse en 2012: Mali

Après une longue période de calme et de liberté relatifs, la presse malienne a été confrontée à des menaces graves et inédites dans un pays secoué par un coup d'Etat militaire et une insurrection armée. En mars, une junte a renversé le président Amadou Toumani Touré, quelques semaines avant l'expiration de son second et dernier mandat. Touré avait essuyé le courroux de la population suite aux revers subis par l'armée dans sa lutte contre les séparatistes touaregs du Mouvement National pour la Libération de l'Azawad dans la région nord du pays située dans le désert du Sahara. Les rebelles se sont alliés aux islamistes radicaux et ont profité de la crise politique après le coup d'Etat pour prendre le contrôle de Tombouctou et d'autres grandes et petites villes du Nord du pays. Les groupes islamistes ont imposé une censure draconienne sur des dizaines de stations de radio, et ordonné la fermeture d'au moins une station radio. Selon des journalistes locaux, leurs mesures comprenaient l'interdiction de la musique et l'obligation de diffuser des récitations du coran. Les journalistes travaillant dans les zones sous contrôle des rebelles et des islamistes ont également été l'objet d'intimidations intenses, tandis que ceux qui vivent dans les zones contrôlées par le gouvernement légitime ont subi des enlèvements, des détentions et des agressions.

14 février 2013 0h04 ET

Communiqués   |   Mali

Des journalistes d'Al-Jazeera détenus au Mali pendant 2 jours

New York, le 5 décembre 2012--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a aujourd'hui demandé au gouvernement du Mali de rendre immédiatement les passeports et les ordinateurs que les services de sécurité ont confisqué à deux journalistes internationaux de la chaîne qatarie Al-Jazeera. Les deux journalistes ont été détenus pendant deux jours le week-end dernier pour avoir tenté de faire un reportage dans la ville de Gao sous contrôle des militants islamistes.

5 décembre 2012 17h46 ET

Aussi disponible en
English

En savoir plus Mali »