Afrique

2011


Rapports   |   Cote D'ivoire, Nigeria, Somalie

Pour la presse, la couverture de manifestations s'avère mortelle

Les journalistes perdent leurs vies à un rythme élevé en couvrant des manifestations dans le monde arabe et ailleurs. Les photographes et les journalistes indépendants semblent vulnérables. Le Pakistan est à nouveau le pays le plus meurtrier pour la presse dans le monde. Telles sont les grandes lignes du rapport annuel d CPJ sur la violence meurtrière contre la presse.

En Egypte, les manifestants réclamant le changement démocratique se réunissent à la place Tahrir. (AFP)

20 décembre 2011 0h01 ET

Rapports   |   Burundi, Cote D'ivoire, Gambie, Rwanda, Éthiopie

Journalistes en prison: une augmentation considérable

l'Iran en tête des nations qui emprisonnent le plus les journalistes

De nettes différences régionales sont constatées tandis que le nombre de journalistes emprisonnés en raison de leur travail augmente considérablement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Des dizaines de journalistes sont détenus sans inculpation, dont beaucoup dans des prisons secrètes, selon un rapport spécial du CPJ.

Les journalistes faisant des reportages sur les manifestations et les troubles civils sont exposés à un risque croissant de détention. Ici, des soldats israéliens arrêtent un journaliste palestinien. (Reuters)


8 décembre 2011 0h00 ET

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Trois journalistes d'un quotidien pro-Gbagbo détenus en Côte d'Ivoire

New York, le 28 novembre 2011--L'administration du président de la Côte-d'Ivoire, Alassane Ouattara, détient sans inculpation depuis jeudi dernier trois journalistes d'un quotidien de l'opposition, en violation de la loi sur la presse et la constitution du pays, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

30 novembre 2011 16h52 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Angola

Un journaliste menacé par des hommes armés dans l'enclave angolaise de Cabinda

New York, le 31 octobre 2011--Les autorités de l'enclave angolaise de Cabinda doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du journaliste indépendant José Manuel Gimbi, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), suite à des reportages selon lesquels des hommes armés non identifiés ont attaqué jeudi dernier la résidence de M. Gimbi et ont menacé de porter atteinte à son intégrité physique.

31 octobre 2011 18h45 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Maurice

Île Maurice: un journaliste emprisonné pour outrage à la Cour

New York, le 20 octobre 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) condamne l'emprisonnement aujourd'hui d'un journaliste par les autorités de l'île Maurice pour outrage à la Cour suprême, ainsi que les amendes infligées à des organes de presse pour la couverture d'une affaire ayant défrayé la chronique, selon des journalistes locaux et des medias.

20 octobre 2011 19h16 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Somalie

Quatre militaires de l'AMISOM reconnus comme responsables de la mort d'un journaliste

New York, le 26 septembre 2011--Quatre militaires de l'Union africaine (UA) déployés en Somalie ont été suspendus et renvoyés dans leur pays d'origine, le Burundi, pour un éventuel procès après qu'une enquête interne a révélé qu'ils sont responsables de la mort par balle d'un journaliste malaisien ce mois-ci. Dans un communiqué publié aujourd'hui, la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) s'est excusée de cette fusillade qui a également blessé un autre journaliste malaisien.

26 septembre 2011 18h39 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Côte d'Ivoire: retrait des combattants pro-Ouattara des maisons de « presse bleue »

New York, le 9 septembre 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) exprime son soulagement suite au retrait des combattants des Forces républicaines de la Côte d'Ivoire (FRCI) fidèles au président ivoirien, Alassane Ouattara, des maisons de presse ayant soutenu le  président déchu, Laurent Gbagbo..

9 septembre 2011 19h36 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Démocratique du Congo

RDC: une station de télévision proche de l'opposition incendiée

New York, le 06 septembre 2011-- Des hommes armés non identifiés ont  incendié aujourd'hui les studios d'une station de télévision privée qui diffuse des émissions soutenant Etienne Tshisekedi, chef de fil de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC), selon des journalistes locaux et des médias.

6 septembre 2011 18h46 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Démocratique du Congo

RDC : une journaliste menacée par un député congolais

New York, le 25 août 2011--Le Comité pour la protection appels journalistes (CPJ) demande aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) d'enquêter sur les allégations de menaces proférées au début de ce mois par un député contre une journaliste. Les menaces de ce politicien figurent dans l'enregistrement audio d'un appel téléphonique, qui a été largement diffusé sur Internet.
26 août 2011 14h48 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Ouattara censure un journal pour un article critiquant sa rencontre avec Obama

New York, le 04 août 2011--Le gouvernement du président ivoirien, Alassane Ouattara, qui s'est engagé à respecter la démocratie lors d'une rencontre vendredi dernier avec le président américain, Barack Obama, a suspendu un journal pour avoir repris un article critiquant cette rencontre à la Maison Blanche, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

4 août 2011 18h12 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Le gouvernement burundais harcèle des stations de radio indépendantes

New York, le 03 août 2011--Le gouvernement du président du Burundi, Pierre Nkurunziza, tente de museler les médias remettant en cause la gestion de son administration à travers le harcèlement judiciaire incessant de deux des principales stations de radio indépendantes du pays, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

3 août 2011 13h19 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Guinée

La censure du gouvernement guinéen met RFI dans une situation délicate

Par Mohamed Keita

Lundi dernier, l'agence guinéenne de régulation des médias contrôlée par l'État a imposé une interdiction « temporaire » de toute couverture médiatique de l'attentat du 19 juillet courant contre la résidence du président Alpha Condé, ce qui a muselé les émissions-débats sur cet événement au cours desquelles des questions critiques ont été soulevées sur les circonstances de l'incident. Dans de telles circonstances, les auditeurs guinéens se tournent vers les médias étrangers comme la chaîne de radio française, Radio France Internationale (RFI), la station écoutée en Afrique francophone. Avec des émissions comme « Appels Sur L'actualité », qui est une émission interactive quotidienne, RFI est considérée par des millions d'auditeurs africains comme une source essentielle d'information. 

1 août 2011 15h54 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Démocratique du Congo

En RDC, le gouvernement de Kabila interdit une station qui soutient Étienne Tshisekedi

New York, le 13 juillet 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) condamne l'interdiction de diffusion en République démocratique du Congo (RDC) d'une station privée qui soutient le chef de fil de l'opposition à la prochaine présidentielle, Étienne Tshisekedi. L'interdiction, depuis samedi dernier, de cette station est une violation des lois sur la presse du pays, a souligné le CPJ.

13 juillet 2011 18h38 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Centrafricaine

Deux journalistes centrafricains libérés mais condamnés à une amende

New York, le 12 juillet 2011--Deux journalistes centrafricains ont été condamnés à une amende et libérés lundi dernier après avoir été emprisonnés pendant des semaines pour des reportages sur des manifestations publiques de militaires et gendarmes retraités qui dénoncent le détournement de leurs pensions de retraite dont les fonds ont été alloués par l'Union européenne (UE), selon des médias et des journalistes locaux.

12 juillet 2011 16h56 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Sénégal

Journal de Mission: Au Sénégal, l'ingérence politique dans la justice pour les journalistes

Abdoulaye Wade (AFP/Filippo Montegorte)

Par Mohamed Keita

Chez les journalistes sénégalais, subsiste le sentiment que la justice n'est pas de leur côté lorsqu'ils sont victimes d'abus commis par de puissantes personnalités publiques ou des forces de sécurité. Le CPJ a récemment interrogé des journalistes dans la capitale Dakar qui ont été victimes d'agressions dans l'exercice de leurs fonctions, ou qui ont été les cibles d'actes criminels apparemment en représailles à leur travail. En examinant trois affaires qui ont défrayé la chronique, le CPJ a descellé des cas d'ingérence politique dans le cours de justice, mettant en cause l'indépendance du système judiciaire sénégalais.

27 juin 2011 16h18 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Démocratique du Congo

Un journaliste assassiné dans l'est de la République démocratique du Congo

New York, le 22 juin 2011--Les autorités de la ville de Kirumba, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), doivent enquêter de manière approfondie sur l'assassinat du journaliste de radio Witness-Patchelly Kambale Musonia, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Le corps criblé de balles de ce journaliste a été découvert tôt ce matin dans la province congolaise du Nord-Kivu.

22 juin 2011 19h06 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Centrafricaine

Un journaliste centrafricain inculpé d'incitation à la haine

New York, le 7 juin 2011--Les autorités de la République centrafricaine ont inculpé Faustin Bambou, directeur de publication de l'hebdomadaire indépendant The Hills of Bangui, d'incitation à la haine et au désordre parmi les forces militaires et d'outrage au gouvernement, a dit au CPJ le journaliste. M. Bambou a été directement transféré à la prison de Ngaragba à Bangui, la capitale. Il a été arrêté par quatre gendarmes à son bureau le 27 mai dernier et détenu sans chef d'accusation pendant dix jours à la Section de recherches et d'investigations (SRI) de la gendarmerie nationale, selon des journalistes locaux.

7 juin 2011 18h43 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Rwanda

Rwanda: un journaliste en exil condamné pour « outrage » au chef de l'Etat

New York, le 6 juin 2011--La Cour suprême du Rwanda a condamné vendredi dernier Jean Bosco Gasasira, rédacteur en chef du journal en ligne Umuvugizi, à une peine d'emprisonnement de deux ans et six mois. M. Gasasira a été condamné sous des accusations d'outrage au président du Rwanda et d'incitation à la désobéissance civile, ont dit au CPJ des journalistes locaux. Ce journaliste estime que sa nouvelle condamnation est probablement lié un article en ligne qu'il a écrit et qui a comparé le président du Rwanda Paul Kagame à celui du Zimbabwe, Robert Mugabe.
6 juin 2011 18h48 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Côte d'Ivoire: les forces pro-Ouattara harcèlent des journalistes

New York, le 24 mai 2011--Le nouveau gouvernement du président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, qui a récemment prêté serment, doit ouvrir une enquête sérieuse sur des allégations de harcèlement de journalistes, y compris le meurtre d'un journaliste, par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

24 mai 2011 17h51 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Cameroun

Un journaliste camerounais incarcéré pour avoir enquêté sur des arrestations

New York, le 1er avril 2011--Sur la base d'une vague disposition du code pénal permettant aux autorités administratives de placer en détention des individus considérés comme une menace à l'ordre public, un gouverneur de province au Cameroun a ordonné mercredi dernier l'incarcération d'un journaliste pour ses investigations au sujet de l'arrestation de deux employés d'une société d'Etat, selon des journalistes locaux.
1 avril 2011 18h01 ET

Communiqués   |   Cameroun

Un journal camerounais interdit, son directeur de publication condamné à six mois de prison avec sursis

New York, le 28 mars 2011--Les autorités camerounaises doivent mettre fin au harcèlement judiciaire des journalistes qui font des reportages sur des allégations de corruption publique, a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) après qu'un tribunal de Douala a infligé une peine de prison avec sursis à un directeur de publication et frappé d'interdiction son journal pour des reportages sur des allégations de mauvaise gestion dans une société de transport. 
28 mars 2011 18h06 ET

Communiqués   |   Cote D'ivoire

En Côte d'Ivoire, les camps Gbabgo et Ouattara agressent les journalistes

New York, le 28 mars 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) condamne les agressions, menaces et intimidations contre les journalistes couvrant l'impasse politique sanglante en Côte-d'Ivoire. En effet, aussi bien le gouvernement et les partisans du président Laurent Gbagbo que les combattants rebelles soutenant son rival Alassane Ouattara, harcèlent les médias favorables à leur adversaires. 
28 mars 2011 17h57 ET

Communiqués   |   Cameroun

Un journaliste camerounais poursuivi pour diffamation

New York, le 22 mars 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) condamne les poursuites contre un journaliste camerounais pour des reportages sur un prétendu détournement dans une société de transport. En effet, Jean-Marie Tchatchouang, directeur de publication de l'hebdomadaire Paroles, a déclaré au CPJ qu'il a été inculpé de diffamation le 4 février dernier par un procureur de la ville commerciale de Douala.
28 mars 2011 17h41 ET

Communiqués   |   Angola

En Angola, le MPLA au pouvoir entrave le journalisme indépendant

New York, le 16 mars 2011--Le gouvernement angolais, dirigé par le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), doit permettre à la presse de couvrir librement les événements publics,  a déclaré aujourd'hui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) suite à un certain nombre d'incidents récents au cours desquels les autorités angolaises ont interdit aux journalistes de couvrir des manifestations publiques organisées par l'opposition. 

18 mars 2011 16h58 ET

Communiqués   |   Comores

2 journalistes comoriens poursuivis pour diffusion de « fausses nouvelles »

New York, le 14 Mars 2011--Deux journalistes comoriens poursuivis pour diffusion de « fausses nouvelles » à la suite de leurs reportages sur la passation de pouvoir entre le président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et le président élu, Ikililou Dhoinine, encourent une condamnation allant jusqu'à 6 mois de prison fermes, selon les journalistes locaux et des reportages.
15 mars 2011 17h48 ET

Communiqués   |   Cameroun

Un journaliste camerounais inculpé

New York, le 3 mars 2011-- Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) s'inquiète pour la sécurité d'un journaliste camerounais qui est poursuivi pour détention d'un document administratif confidentiel, selon des journalistes locaux et des médias.
7 mars 2011 18h21 ET

Communiqués   |   Cote D'ivoire

En Côte d'Ivoire, Gbagbo et Ouattara ciblent les médias partisans de leur rival

New York, le 1er mars 2011--Les autorités du président ivoirien, Laurent Gbagbo, et les partisans de son rival, Alassane Ouattara, sont en train de cibler leurs détracteurs dans la presse ivoirienne divisée par des loyautés politiques dans une lutte acharnée pour le pouvoir de plus en plus sanglante, a déclaré le aujourd'hui Comité pour la protection des journalistes (CPJ). 
4 mars 2011 12h09 ET

Guinée

En Guinée-Equatoriale, un journaliste suspendu pour avoir fait allusion à la Libye

New York, le 2 mars 2011--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) condamne la censure en Guinée-Equatoriale de la couverture des événements en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Côte-d'Ivoire. En plus, un animateur de la radio d'État a soudainement été suspendu indéfiniment pour avoir fait allusion à la Libye au cours d'une émission en direct vendredi dernier, selon des journalistes locaux et des médias.
4 mars 2011 11h09 ET

Communiqués   |   Cote D'ivoire

En Côte-d'Ivoire, la police harcèle les journaux Pro-Ouattara

New York, le 18 Février 2011--La police ivoirienne a convoqué des directeurs de publication de journaux proches de l'opposant Alassane Ouattara pour des interrogatoires sur leurs parutions, selon des journalistes de la capitale économique, Abidjan. La nouvelle suit la prise de contrôle par le président Laurent Gbagbo du régulateur de la presse écrite en Cote d'Ivoire ce mois ci dans le cadre d'une lutte farouche pour le pouvoir et le contrôle des médias depuis les élections présidentielles contestées de novembre 2010.

18 février 2011 18h03 ET

Attaques contre la presse   |   Angola, Cameroun, Nigeria, Ouganda, Rwanda, République Démocratique du Congo, Somalie, Zimbabwe, Éthiopie

Attaques contre la presse en 2010: Analyse Afrique

À travers l'Afrique, les gouvernements criminalisent le journalisme d'investigation

Le président sortant de la Cote d'Ivoire Laurent Gbagbo, qui s'accroche au pouvoir après une dispute post-électorale, parle aux journalistes au sortir d'un bureau de vote d'Abidjan (AFP/Issouf Sanogo)

Par Mohamed Keita

À travers l'Afrique, l'émergence du journalisme d'investigation et l'absence de lois effectives sur l'accès à l'information ont établi une trajectoire de collision dans laquelle les autorités, déterminées à voiler leurs activités, opèrent agressivement pour démasquer les sources confidentielles des journalistes et criminaliser la possession de documents administratifs divulgués dans la presse. Du Cameroun au Kenya, de l'Afrique du Sud au Sénégal, les représailles gouvernementales ont abouti à des emprisonnements, à des actes violences, à des menaces et au harcèlement judiciaire. Au moins deux décès suspects, notamment ceux d'un directeur de publication et d'une source confidentielle, ont été signalés sur fond de représailles gouvernementales contre le journalisme d'investigation.

15 février 2011 0h55 ET

Aussi disponible en
English

Attaques contre la presse

Attaques contre la presse en 2010: L'Afrique du Sud

Principaux Développements
• L'ANC défend une proposition de création d'un tribunal des médias pour contrôler, sanctionner la presse.
• Le ton du discours contre la presse se durcit, ternissant ainsi l'image du pays comme leader en matière de liberté de la presse.

Statistique Cle
25 ans de prison pour la divulgation d'informations classées, une proposition du projet de loi sur la protection de l'information.


Sur la défensive face a sa capacité de juguler un taux élevé de criminalité et critique pour sa gestion sur la base d'allégations de corruption publique révélées par la presse, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir a énergiquement contre attaqué contre les médias en ciblant les journalistes d'investigation. Tandis que les dirigeants de l'ANC durcissaient le ton contre la presse, le gouvernement a introduit des propositions législatives qui permettraient de surveiller et de sanctionner la presse, de criminaliser le journalisme d'investigation et de mettre les fonctionnaires à l'abri de tout contrôle. La campagne de l'ANC a terni son image de leader en matière de liberté de la presse en Afrique et a suscité des craintes d'un retour vers les pratiques de censure de l'époque d'apartheid.

15 février 2011 0h50 ET

Attaques contre la presse   |   Angola

Attaques contre la presse en 2010: L'Angola

Principaux Développements
• Une loi criminalise tout reportage jugé outrageant envers le président, les institutions de la République.
• Trois principaux journaux indépendants achetés par une société anonyme. Leur ligne éditoriale devient timide.

Statistique Cle
2 journalistes tués en 2010, dont un reporter sportif togolais tué dans une embuscade contre l'équipe nationale de football du Togo.


Le président José Eduardo dos Santos, qui dirige une des économies les plus dynamiques du monde, mais il a été critiqué pour les inégalités sociales, la corruption et les violations de la liberté de la presse dans son pays. Capitalisant sur la production pétrolière et l'extraction de diamant en plein essor, son gouvernement a investi 1 milliard de dollars pour accueillir en janvier la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football. Cependant, la CAN que le gouvernement considérait comme une occasion de redorer son image au niveau international, a été entachée par un attentat terroriste contre un convoi de l'équipe nationale togolaise dans l'enclave de Cabinda agitée. L'embuscade, revendiquée par des guérillas séparatistes a couté la vie à deux personnes, dont un journaliste, exposant ainsi la situation sécuritaire précaire. Dos Santos, au pouvoir depuis 1979, et son Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) a cherché à étouffer les reportages indépendants sur cette embuscade. En mi-2010, une société dont les capitaux n'ont pas été divulgués avait acheté trois des principaux journaux indépendants du pays, rendant timide leur couverture.

15 février 2011 0h49 ET

Attaques contre la presse   |   Cameroun

Attaques contre la presse en 2010: Le Cameroun

Principaux Développements
• Un haut responsable de la présidence lance de brutales représailles contre des journalistes enquêtant sur un présumé scandale de détournement de fonds à la Société nationale des hydrocarbures.
• La nation pleure la mort du journaliste Pius Njawé, pionnier de la presse privée.

Statistique Cle
4 journalistes emprisonnés pour recel de document. L'un d'entre eux décède en prison, un autre déclare avoir été torturé.


Lorsque quatre journalistes de presse écrite ont conjointement adressé des interrogations à un haut responsable de la présidence du Cameroun en 2009, ils souhaitaient en apprendre davantage sur un prétendu détournement de fonds à la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Au lieu de cela, ils ont été la cible de représailles virulentes du gouvernement à partir de février qui ont entraine la mort en prison d'un directeur de publication. Un autre a déclaré avoir été torturé, tandis que deux autres ont été emprisonnées pendant neuf mois. Cette affaire, la plus grave violation de la liberté de la presse au Cameroun depuis au moins une décennie, a illustré l'intimidation brutale infligée par de puissantes personnalités publiques aux journalistes qui passent au crible leurs activités.

15 février 2011 0h42 ET

Attaques contre la presse   |   Éthiopie

Attaques contre la presse en 2010: L'Éthiopie

Principaux Développements
• Le Prix international pour la liberté de la presse décerné au journaliste Dawit Kebede.
• Les autorités emprisonnent les journalistes indépendants, brouillent les émissions en langue amharique de la Voix de l'Amérique.

Statistique Cle
Des journalistes interrogés pendant 7 heures tandis que le Premier ministre prononçait un discours sur la liberté de choisir.


Le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF, au pouvoir) a emprisonné des journalistes, brouillé les signaux de chaînes étrangères et bloqué des sites Web, tout en remportant une écrasante majorité parlementaire durant les élections générales en mai. La Commission électorale nationale, contrôlée par le gouvernement, a déclaré que la coalition dirigée par l'EPRDF du Premier ministre Meles Zenawi, au pouvoir depuis 1991, a ainsi remporté 545 des 547 sièges au Parlement. L'opposition a contesté ces résultats en dénonçant l'intimidation des électeurs et la fraude électorale. Le scrutin a également été critiqué par les États-Unis et l'Union européenne. Zenawi, qui a peu fait cas de ces critiques qu'il a qualifié de campagne de dénigrement, a ainsi été reconduit pour un nouveau mandat de cinq ans. Quant à la chef de fil de l'opposition, Birtukan Mideksa, elle a été maintenue en prison jusqu'en octobre.

15 février 2011 0h35 ET

Attaques contre la presse   |   Nigeria

Attaques contre la presse en 2010: Le Nigeria

Principaux Développements
• Deux journalistes assassinés, un autre agressé dans des violences ethniques.
• Un mystère entoure le décès du président Yar'Adua.

Statistique Cle
7 journalistes enlevés dans la région instable du sud. Tous ont été libérés.


Un voile de mystère officiel a entouré la maladie cardiaque qui a finalement coûté la vie à l'ancien président nigérian Umaru Musa Yar'Adua, suscitant ainsi un débat sur ce qui constituait l'information du public. Le Nigeria a célébré le cinquantenaire de son indépendance, mais cette célébration a été entachée par un attentat à la bombe meurtrier qui a été revendiqué par un groupe de militants du Delta du Niger. Dans un climat de violence ethnique et politique, aggravé par une impunité généralisée, au moins deux journalistes ont été assassinés en relation directe avec leur travail, tandis qu'un troisième a été tué dans des circonstances obscures. Sept autres journalistes et un collaborateur de presse ont été brièvement enlevés dans deux affaires distinctes dans la région instable du sud riche en pétrole.

15 février 2011 0h22 ET

Attaques contre la presse   |   République Démocratique du Congo

Attaques contre la presse en 2010: La République démocratique du Congo

Principaux Développements
• Plusieurs journalistes arrêtés par le gouvernement sous des accusations de diffamation.
• Les journalistes craignent le durcissement de la répression à l'approche des élections présidentielles de 2011.

Statistique Cle
Le journaliste Tumba Lumembu est détenu au secret par des agents de renseignement pendant 2 semaines.


Le gouvernement du président Joseph Kabila, sur la défensive face aux critiques au sujet de son record en matière de droits de l'homme et sa gestion du conflit avec les rebelles dans l'est du Congo, a censuré la le traitement de l'information par la presse et détenu plusieurs journalistes au cours de l'année.

15 février 2011 0h19 ET

Attaques contre la presse   |   Rwanda

Attaques contre la presse en 2010: Le Rwanda

Principaux Développements
• Le gouvernement suspend des journaux en langue kinyarwanda avant l'élection présidentielle.
• Le rédacteur en chef adjoint d'un journal critique à l'égard du gouvernement assassiné. Un scepticisme plane sur l'enquête policière.

Statistique Cle
93 pour cent des suffrages remportés par le président sortant Paul Kagame lors de la présidentielle. Face à lui, aucune opposition crédible.


Devant une foule de milliers de personnes à Kigali, la capitale rwandaise, quelques jours avant sa réélection en août dans un scrutin presque sans opposition, le président Paul Kagame a déclaré que «ceux qui donnent à notre pays une mauvaise image peuvent prendre une corde et se pendre», a rapporté la chaîne britannique, BBC. L'antagonisme de Kagame à l'égard de ses détracteurs a guidé le traitement de la presse par son administration tout au long de l'année électorale. Ainsi, le gouvernement a fermé les deux principaux hebdomadaires indépendants du pays en avril, réduit au silence plusieurs autres organes de presse dans les semaines ayant précédé le vote, et traduit en justice des journalistes détracteurs de sa gestion. Dans une affaire qui a défrayé la chronique, le rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire indépendant Umuvugizi, Jean-Léonard Rugambage, a été abattu devant son domicile de Kigali, apparemment dans un assassinat planifié. La police a immédiatement indiqué que le meurtre était une vengeance pour la prétendue implication de ce journaliste dans le génocide de 1994, une conclusion qui a été accueillie avec un profond scepticisme par les journalistes.

15 février 2011 0h18 ET

Attaques contre la presse   |   Somalie

Attaques contre la presse en 2010: La Somalie

Principaux Développements
• Le pays africain le plus dangereux pour la presse. Deux journalistes tués en 2010.
• Les combattants islamistes insurgés, menés par les miliciens extrémistes shebab, ferment, s'emparent des principales stations de radio.

Statistique Cle
59 journalistes somaliens en exil. La Somalie est le pays qui compte le deuxième plus grand nombre de journalistes en exil au monde, après l'Ethiopie.

La Somalie est restée le pays africain le plus dangereux pour la presse. Deux journalistes ont été tués au cours de l'année en relation directe avec leur travail, ce qui porte le nombre de décès à 23 depuis 2005. Le conflit entre les groupes d'insurgés islamistes et le faible gouvernement fédéral de transition soutenu par les troupes de l'Union africaine (UA) a continué d'encourager l'exode régulier de journalistes qui cherchent à échapper à la violence meurtrière, la censure sévère et le harcèlement. Une étude du CPJ sur les journalistes en exil en 2010, publié en juin, a révélé qu'au moins 16 journalistes avaient fui le pays au cours des 12 mois précédents, avec 59 ayant choisi l'exil au cours de la décennie. Les journalistes qui sont restés au pays pratiquent une extrême autocensure pour survivre.

15 février 2011 0h16 ET

Attaques contre la presse   |   Ouganda

Attaques contre la presse en 2010: L'Ouganda

Principaux Développements
• Un projet de loi sur la surveillance électronique promulgué; celui-ci peut dissuader les reportages.
• La Cour constitutionnelle aboli la disposition du code pénal réprimant la sédition, véritable arme du gouvernement contre ces détracteurs dans la presse.

Statistique Cle
5 journalistes agressés lors d'affrontements entre des forces de sécurité et des membres du royaume du Buganda.


Les autorités ougandaises ont harcelé et obstrué des journalistes faisant des reportages sur deux événements qui ont secoué le pays: un incendie qui a détruit un lieu vénéré du royaume du Buganda et deux attentats terroristes dans la capitale Kampala. La presse a remporté une victoire juridique importante lorsque la Cour constitutionnelle a abrogé une loi pénale sur la sédition qui avait été utilisée pour museler les journalistes critiques envers le gouvernement. Mais de nouvelles menaces à la liberté de presse on jailli à travers une loi radicale sur la surveillance qui pourrait dissuader les reportages, et un projet de loi qui pourrait élargir les pouvoirs de réglementation sur les journaux. Dans la foulée, des responsables et des militants du parti au pouvoir ont agressé des journalistes qui assuraient la couverture des activités des candidats de l'opposition lors d'un scrutin local, un mauvais présage, alors que le pays se préparait pour les élections présidentielles et parlementaires de 2011.

15 février 2011 0h09 ET

Attaques contre la presse   |   Zimbabwe

Attaques contre la presse en 2010: Le Zimbabwe

Principaux Développements
• La presse obtient des acquis considérables avec l'octroi de licences à cinq publications.
• La police, des loyalistes du ZANU-PF harcèlent, agressent les journalistes indépendants.

Statistique Cle
Aucune licence de radiodiffusion délivrée aux organes de presse privés depuis 2001


Pour la première fois en sept ans, les organismes de régulation des médias, sous le contrôle de l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF) au pouvoir, ont accordé cinq licences à des publications privées, ouvrant ainsi une brèche pour la liberté de la presse dans ce pays longtemps opprimé. Cependant, le harcèlement de la police, l'intransigeance des autorités concernant l'octroi de licences à des radiodiffuseurs privés, et la réticence du gouvernement à poursuivre les réformes juridiques ont fait en sorte que cette brèche reste une simple fissure.
15 février 2011 0h02 ET

Communiqués   |   Cote D'ivoire

Gbagbo resserre l'étau sur la presse sous le couvert de la régulation des médias

New York, le 10 février 2011-- L'administration du président ivoirien, Laurent Gbagbo, resserre l'étau sur la presse, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a déclaré aujourd'hui, suite à l'accaparation par M. Gbagbo de l'organe de régulation de la presse écrite qui était pourtant connu pour son impartialité, et la décision du régulateur des médias audiovisuels cette semaine de retirer la licence de radiodiffusion de la station des Nations Unies en Cote d'Ivoire. 

10 février 2011 18h28 ET
« 2010 | 2012 »